EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test souris SteelSeries Prime Wireless : Un premier essai de souris sans-fil haut de gamme

Article
Rédigé par
Publié le 04 October 2021
Page: 4/5

Cela faisait vraiment longtemps que je n’avais pas eu des périphériques SteelSeries sous la main. Bref, je découvre que SteelSeries Engine 3 n’est plus seul, mais maintenant intégré dans une nouvelle suite logicielle unifiée baptisée SteelSeries GG. Une usine à gaz qui permet moult fonctionnalités sociales et in game, agrémentées d’une page d’accueil qui présente les dernières news du constructeur. Pourquoi pas, mais c’est chargé. Le logiciel permet de gérer la plupart des périphériques SteelSeries. Pour l’instant, seuls les plus récents sont pris en charge. On suppose que les autres arriveront à l’avenir.

On doit tout de même admettre que malgré la charge de fonctionnalités du SteelSeries GG, tout reste assez clair et ergonomique. Les paramétrages de la souris sont déclinés en deux onglets, facile à identifier. Le premier, « Paramètre », permet comme son nom l’indique d’accéder aux divers paramétrages de la souris. On pourra donc changer la fonction des boutons, changer le nombre de paliers de DPI et leurs niveaux (par incrémentation de 100 DPI), l’accélération de la souris, le taux d’interrogation et la fonction « snapping angle » pour corriger la trajectoire de la souris, fonctionnalité qu’on vous déconseille fortement de manière générale à titre personnel, mais au moins elle est là.

Et puisque la Prime Wireless est dotée d’un discret et beau rétroéclairage RGB au niveau de la molette, on pourra personnaliser celui-ci dans l’onglet « Éclairage ». On peut le désactiver ou l’activer et auquel cas, le constructeur a prévu trois effets différents : Fixe, ColorShit et Respiration multicolore, ce qui est bien assez pour s’amuser. Pour terminer, on pourra régler l’intensité lumineuse du rétroéclairage sur quatre niveaux avant de complètement le désactiver.

Pour terminer, un trop discret bouton « CONFIGS » est situé dans le coin inférieur gauche de la fenêtre. Il permet de créer plusieurs profils et de leur attribuer des options et paramétrages différents en fonction de vos scénarios.

Pour l’autonomie, on pourra y régler tout un tas d’options sur le rétroéclairage et la mise en veille de la souris pour économiser de la batterie. Pas moins de quatre options ont été imaginées, comme la personnalisation de la minuterie avant la mise en veille de la souris ou avant l’atténuation du rétroéclairage ou encore le mode illumination intelligent de la souris, qui désactive le rétroéclairage lorsque la souris est en mouvement. La quatrième option est assez radicale, c’est le Mode Haute efficacité, qui désactive le rétroéclairage et réduit le refresh rate au minimum.

Enfin, SteelSeries annonce une autonomie théorique maximale plutôt du genre recordman de 100 heures d’utilisation. Vous l’aurez compris, ce chiffre est atteignable uniquement le mode « Haut efficacité », donc avec un refresh rate diminué à 125 Hz et le rétroéclairage désactivé. On a joué le jeu et on a opté pour ce mode le temps de vider la batterie et estimer combien de jours la souris aura duré. Et enfin, on a opté pour un mode plus standard, avec polling rate à 1000 Hz et rétroéclairage activé à 75% de luminosité sur un mode colorshift.

Partagez :
Marque : SteelSeries
Chercher SteelSeries Prime Wireless sur :
Rechercher « SteelSeries Prime Wireless » sur LDLC  Rechercher « SteelSeries Prime Wireless » sur Amazon  Rechercher « SteelSeries Prime Wireless » sur Matériel.net  Rechercher « SteelSeries Prime Wireless » sur Top achat