EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test souris Sharkoon Light² 180, petit prix et facile d’utilisation

Article
Rédigé par
Publié le 08 Novembre 2021
Page: 3/5

On ne va pas se mentir, la coque de cette Sharkoon Light² 180 est clairement un moule qu’on peut retrouver par dizaine chez moult constructeurs OEM. Là, de tête, on sait que c’est exactement la même que pour la Pwnage Ultra Custom Symm Gen 2 (vendue elle… 110 € ! Marketing, quand tu nous tues…). Mais ce n’est pas du tout synonyme de mauvaise qualité. D’ailleurs, chaque constructeur y va parfois de ses petits changements par rapport à la coque d’origine.

Bref, en ce qui nous concerne ici, les dimensions très standard de la souris – 120 x 63,5 x 39 mm – font qu’elle s’adresse au plus grand nombre. Si la coque arrière est amovible, ce n’est pas pour proposer un autre style de prise en main comme le sait faire avec brio la Xtrfy M42, mais uniquement pour proposer soit une coque inférieure pleine, soit à structure alvéolée, la dernière étant plus légère de deux grammes seulement. Autrement dit, la différence n’est pas percevable. Ses formes assez rondes ne permettent pas de la comparer à une Xtrfy M42 ou encore une XM1r qui elles, adoptent une ligne plus agressive. Ici, on pourrait presque comparer la coque à une Zowie S2. On est donc sur une prise en main vraiment très consensuelle, assez propice au claw et au palm pour les petites mains.

Niveau qualité de construction et feeling, c’est vraiment la bonne surprise. Malgré les origines de la coque, la qualité des matériaux et notamment du coating est bien présente. C’est bien ajusté, bien appliqué. La molette et les boutons principaux ne bougent pas lorsqu’on secoue la souris, la coque émettra un tout petit son de craquement si on presse fort la souris sur ses côtés. Bref, c’est solide et stable.es boutons principaux abritent ces vus et revus switchs Omron d’une durée de vie de 20 millions de clics qui proposent une plongée droite, courte et relativement sèche, donc la résistance est bien plus prononcée que d’habitude, ce qui n’est pas sans nous déplaire. De même, les boutons latéraux bénéficient d’un plastique très facilement identifiable dont la texture est légèrement moins glissante que le reste de la coque pour apporter un peu de confort et les switchs utilisés sont eux aussi agréables : une longueur de course mesurée et un feedback réactif.

En ce qui concerne la glisse, plus aucune surprise de nos jours vu le poids léger de la souris qui lui permet de toute façon de bénéficier d’une faible friction sur votre tapis, d’autant plus qu’il s’agit ici de deux larges patins situés à l’avant et à l’arrière de la base. Donc, comme pour la plupart de souris actuelles, la glisse est excellente, surtout que les patins sont bien taillés. Pour le tracking, Sharkoon a opté pour un capteur optique PixArt 3360, le plus utilisé sur les souris milieu de gamme pour contenir le prix. Pour autant, même s’il existe maintenant depuis plusieurs années, il reste tout-à-fait pertinent avec un tracking de 250 IPS capable d’encaisser des accélérations de 50G. Le niveau de DPI max est bien sûr largement suffisant pour les cas les plus extrêmes. On n’a noté lors de notre période de test aucun décrochage et aucune quelconque imprécision. Le capteur est bien intégré, précis, réactif et fiable. Par ailleurs, il est possible dans le logiciel de régler le debounce time et le LOD (sur 1, 2 ou 3mm) pour personnaliser le tracking.

Partagez :
Marque : Sharkoon
Chercher Sharkoon Light² 180 sur :
Rechercher « Sharkoon Light² 180 » sur LDLC  Rechercher « Sharkoon Light² 180 » sur Amazon  Rechercher « Sharkoon Light² 180 » sur Matériel.net  Rechercher « Sharkoon Light² 180 » sur Top achat