EN DIRECT 1077 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Adblock Plus, l’ennemi numéro 1 du web ?

La bataille qui oppose les éditeurs du Web et le bloqueur de pub Adblock Plus pourrait connaître un nouveau tournant inattendu. En effet, d’après nos confrères Les Echos, une plainte pourrait être déposée à l’encontre du développeur allemand. Cette montée en puissance de la colère des éditeurs fait suite à de nombreuses échauffourées qui ont eu lieu entre les deux partis. Il faut dire qu’Adblock Plus, de par son efficacité et sa simplicité d’utilisation, a séduit bon nombre d’internautes. Ces derniers, lassés de la pollution abusive présente sur certains sites, ont retrouvé un surf agréable grâce à l’usage de ce bloqueur.

adblock ennemi numero 1 web



À travers ce sujet d’initiés, se cachent en fait plusieurs autres sujets importants auxquels le net est confronté depuis toujours. Parmi eux, la monétisation ou la capacité d’un site à générer des revenus afin de rémunérer ses rédacteurs et ainsi pérenniser son activité. Par exemple, pour ce qui est de la presse web spécialisée l’essentiel des revenus est généré par la publicité. Il y a donc un lien étroit entre le lecteur, le site et les industriels demandeurs de publicités. Adblock ne fait pas de discernement, il traite toutes formes de publicité de la même manière. Si certains sites, qui ont abusé, se retrouvent aujourd’hui sévèrement sanctionnés au porte-feuille, d’autres, qui tentent d’avoir une attitude responsable, se voient pris dans le même filet.
 

adblock ennemi numero 1 web



Pour répondre à cette ultra dépendance, certains sites ont choisi d’autres modèles économiques. Ainsi, depuis quelque temps, plusieurs sites, et pas des moindres, ont cloisonné leur production afin d’en réserver une partie à des utilisateurs Premium s’étant acquittés d’un abonnement forfaitaire. D’autres sont passés au 100 % payant, seules les premières lignes des articles sont disponibles. D’autres modèles sont à l’étude, mais les solutions restent limitées. La conséquence, depuis plusieurs mois, c’est la disparition de certains sites pourtant renommés et dotés d’un lectorat fidèle. Les sites se retrouvent tiraillés entre le besoin de qualité de production qui augmente et l’impératif d’avoir des rédacteurs à plein temps pour produire du contenu. C’est la fameuse professionnalisation, elle a un coût qui rend le site encore plus dépendant de la publicité.
 

adblock ennemi numero 1 web



L’issue du conflit, qui oppose éditeur et bloqueur, est incertaine, et la menace de la plainte est peut-être un simple effet d’annonce. D'ailleurs, Emmanuel Parody, directeur des rédactions de CUP Interactive (qui regroupe ZDNet.fr et Gamekult.com) et secrétaire générale du Geste, a démenti à moitié cette information. Pas question, selon lui, d'une "action imminente" mais Parody confirme bien que Le Geste "poursuit ses consultations juridiques sur le sujet". (source arret sur image)

Mais elle permet de porter le regard sur les mécanismes de financement et le futur du Web. La diversité de l’information proposée par internet tient en bonne partie au bénévolat et au système D. Si Adblock engendre la perte de cette diversité, l’information sera concentrée chez quelques éditeurs ce qui rapprocherait l’internet de la TV. Si les abus de certains sites sont à l’origine de la création d’Adblock, rien n’empêche son utilisateur de sélectionner les sites qu’il boycotte.

Partagez :
Posté le par  - 21216 lectures 71 commentaires
Abonnez-vous à notre chaîne youtube


71 commentaires
Vous devez être membre pour poster des commentaires.
Identification
Surnom/Pseudo :
Mot de Passe :
Top 100 dernières actualités des fermiers