OsLand : Episode 3 : On installe un labo de cyber sécurité (partie 1)
EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Episode 3 : On installe un labo de cyber sécurité (partie 1)

CowcotLand topic RSS feed Surveiller les réponses de ce sujet
Dysnome @
Métayer
Métayer

2757pts

Inscrit le: 29 août 2014
Messages: 610
Localisation: Luxembourg
Navigateur : n.c.

Hors ligne
Message Posté le: 06 décembre 2020 à 13:25  Lien permanent
Répondre en citant
Salut tout le monde,

Nouvel épisode aujourd'hui, on passe aux choses sérieuses ! On va déployer un labo de cyber sécurité, rien que ça ! Comme il s'agit d'un projet gigantesque, je vais couper le post en plusieurs parties. Aujourd'hui on va installer les outils de base du lab qui seront utiles pour la suite (un peu comme les fondations d'une maison).

Vous êtes chaud ? Prenez un doliprane, c'est parti !

Un peu de contexte
Avant de nous lancer dans le vif du sujet qui est la partie pratique, un peu de théorie (ouai... promis y en a pas pour longtemps, hum hum ^^'). Le but principale du lab est de faire tourner des outils de sécurité pour analyser notre réseau, les logs des machines et applications, s'assurer qu'il n'y ai pas de vulnérabilités sur le réseau, récupérer et cross-checker des informations qui proviennent d'internet et du dark web, analyser si nécessaire dynamiquement des malwares, etc. Pour faire tout ça, pas de miracle, va falloir déployer une grosse infrastructure.

En fonction du matériel à votre disposition, vous opterez soit pour un déploiement sur votre propre machine ou sur un serveur dédié (vous savez, la fameuse machine qui tourne au fond de la cave). Dans les deux cas, comme on veut s'assurer qu'il n'y ai pas de fuite inter-applications, de résidus sur le système hôte, de risque de contamination, on va isoler les applications les unes des autres. Pour ça, on va utiliser deux technologies: la virtualisation et la conteneurisation.

La virtualisation
Ah, la virtualisation ! Mais qu'est-ce donc virtualiser une machine ? Pour mieux comprendre, retour aux bases.

Si on regarde un PC de manière un peu abstraite, on distingue 3 couches :
- Le hardware (il y a pas mal de spécialistes ici je pense Clin d'oeil )
- L'OS (le système d'exploitation, Windows 10 par exemple)
- Les jeux et applications

On peut donc résumer une machine avec un schéma en trois couches :


Le truc, c'est qu'avec une architecture de ce type, on ne peut faire tourner qu'un seul système d'exploitation, et toutes les applications peuvent se parler "assez facilement" (en réalité avec Windows 10 vient une bonne couche de sécurité qui isole les applications, on en parlera dans un autre post :) ). Du coup, si on veut une bonne isolation, faire tourner plusieurs systèmes d'exploitations ou tout simplement rentabiliser les ressources hardware, on pense souvent à la virtualisation.

Derrière le terme de virtualisation se cache en réalité la possibilité pour une machine hôte d'exécuter plusieurs systèmes d'exploitations, en même temps, et dans des environnements totalement isolés. La machine hôte est alors appelée un hyperviseur et la machine isolée est appelée machine virtuelle (VM, Virtual Machine en anglais).
On parle de machine car non seulement l'OS et les applications qui y réside sont isolées, mais également le matériel ! Pour virtualiser une machine, on lui alloue donc des ressources (combien de coeurs CPU, combien de RAM, quelle interface réseau utiliser, est-ce qu'elle peut accéder à la carte-graphique, etc etc). En gros, c'est un PC dans un PC !

Encore plus fort : on peut aussi faire tourner un hyperviseur dans une VM ! Ca donne donc un PC dans un PC dans un PC. On appelle ça du nested VM :)

Maintenant qu'on sait c'est quoi un hyperviseur et une VM, on peut modifier le schéma du dessus. Ca donne un truc du style :


Pour votre information, il existe deux techniques : le système d'exploitation qui se trouve au dessus de l'hyperviseur (c'est un type 1, comme c'est le cas dans ce schéma) ou le système d'exloitation en dessous de l'hyperviseur (type 2). Ici on va se focaliser sur le type 1.

Ok pour la théorie, mais dans la pratique, ça se passe comment ?
Il existe un bon nombre d'outils de virtualisation, les plus connus étant VMWare (ESXi, Workstation), Microsoft (Hyper-V), Citrix (XenServer), Proxmox, Virtualbox et oVirt. Certains s'installent directement comme système d'exploitation (type 1, comme on le ferait pour installer Windows 10 par exemple), d'autres sont de simples applications (type 2).
Dans le cadre de ce lab, comme je tourne sur Windows 10, on va se concentrer sur Hyper-V. C'est le plus simple, intégré de base dans Windows 10 et surtout ça permet d'être compatible avec Windows Sandbox et WSL 2, deux technos qu'on va découvrir plus bas. Vous pouvez opter pour VMWare Workstation ou Virtualbox, mais vous rencontrerez des problèmes de compatibilité pour la suite (les hyperviseurs ne s'aiment pas, pour plein de raisons techniques).

Si le fonctionnement de la virtualisation vous intéresse, je vous encourage à lire la page Wikipedia dédiée à ce sujet. Il existe également beaucoup de livres et blogs qui traitent du sujet. C'est tellement vaste que c'est un métier à part entière !

Les containers (conteneur en Français)
Ah les containers ! Un mot un peu marketing qu'on utilise depuis quelques années. Souvent, quand on parle de container, on pense à Docker. Mais saviez-vous qu'il existe d'autres technos que Docker ? Et certaines datent de bien plus longtemps d'ailleurs !

Alors, du coup, un container, c'est quoi ? A quoi ça sert et pourquoi ça existe ? Un container c'est un peu comme une machine virtuelle. A l'instar de la machine virtuelle où on isole le hardware et software, dans un container on va isoler uniquement le software. Si vous vous souvenez, dans une VM on assigne des ressources hardware (combien de CPU, combien de RAM, etc). Du coup, quand une VM tourne, elle consomme réellement ces ressources (en fait, surtout la RAM), même si elle n'a pas besoin de l'utiliser. Un exemple : si j'assigne 8 GB de RAM à une VM et que je la lance (pas par la fenêtre, je vous vois venir !), c'est 8GB de RAM qui sont alloués et qu'on ne peut plus utiliser pour autre chose (c'est partiellement vrai pour certains hyperviseur qui peuvent allouer de la RAM dynamiquement, mais c'est pas important ici).

Faisons un petit calcul rapide : j'ai un serveur avec 32GB de RAM, je lance 3 VM de 8GB de RAM. Combien de RAM je consomme à vide ? 24GB, rien que ça ! Et là, j'ai juste 3 VM qui tourne avec chacune un système d'exploitation vide, sans application installées. Si je lance une quatrième VM, pouf 32GB, j'explose mes capacités physiques et c'est la cata -> les performances vont horriblement se dégrader, les VM vont pas kiffer et risquerons de crash, etc etc. Bref, utiliser des VM, c'est pas toujours le bon plan !

Pour résoudre ce problème, on va utiliser des containers. Eux, contrairement aux VMs, n'ont pas besoin de ressources hardware dédiées, ça rend donc le tout super léger. Plus besoin de faire tourner 36 VM avec chacune un système d'exploitation. Chaque application utilisera les ressources de l'OS et il n'y aura plus de gaspillage.

Du coup, niveau ressources, un container est plus intéressant qu'une VM.

Mais comment ça fonctionne concrètement ? C'est quoi l'isolation software ?
Quand une application tourne sur un système d'exploitation, elle utilise des ressources logiques : librairies, exécutables, etc. Pour des soucis de performances et de simplicité, si deux applications ont besoin d'une même ressource (une librairie pour écrire sur le disque par exemple), elles vont se partager l'accès à la même ressource (ici, la librairie). Hors, on cherche à isoler complètement les deux applications pour qu'elles ne partagent pas de ressources communes. Le système de gestion des containers va donc créer et gérer un espace isolé par container (qu'on appelle espace utilisateur privé). D'un point de vue logique, tout est donc isolé et répliqué : les libraires, les binaires, etc. Comme on n'est pas très loin du fonctionnement d'une VM, on retrouve certaines choses identiques à une VM : exécuter des commandes en tant que "root" (l'utilisateur qui a tout les droits), utiliser un réseau privé pour communiquer avec un autre container, monter un système de fichier, etc etc.

La seule chose qui est commune et partagée entre les différents container, c'est le kernel (le noyau du système d'exploitation). Ça semble anodin, mais le fait de partager le kernel permet de faire de belles économies en terme de performance et de consommation de ressources. Voici donc un schéma qui reprend les grandes idées des containers :


Tout comme les hyperviseurs, il existe plusieurs plateformes de containerisation : Docker, Kubernetes, LXC, Apache Mesos, etc. Ici on va utiliser Docker CE (la version communautaire) qui est une solution très mature pour ce qu'on veut faire, c'est gratuit et open source.

Une fois que nous aurons déployé tout le lab, les schémas vu plus haut vont un tout petit peu évoluer. Le stack complet ressemblera à quelque chose comme ceci (voyez le schéma comme des Lego qu'on empile à la verticale Clin d'oeil ) :


Prérequis
Ouf ! La théorie est finie pour aujourd'hui. On va enfin pouvoir s'amuser ^^

*Ouvre son cahier de recettes de cuisines*

Pour ce lab, on va avoir besoin des ingrédients suivants :
- Windows 10 version 2004, 20H2 ou supérieure (si vous êtes pas certain de la version installée, clic droit sur le menu démarrer > Exécuter / Run > tapez winver et OK)
- Un processeur (AMD ou Intel) qui supporte la virtualisation, elle doit être active dans le BIOS/UEFI (vérifiez que c'est bon dans le task manager)
- Visual Studio Code : C'est un éditeur texte ultra puissant qui va parfaitement s'intégrer dans le lab qu'on va construire aujourd'hui
- Optionnel : Windows Terminal : Ni plus ni moins que la nouvelle génération de terminal (invite de commande) actuellement en développement. La version 1 est disponible et contient des fonctions basiques mais ultra utiles. La version 2 arrivera en Mai 2021 avec des fonctions survitaminées.

Une fois que vous avez installé tout ce petit monde, vous êtes fin prêt à déployer le lab ! :)

Etape 1 : Installer les composants Windows
La toute première chose qu'on va faire, c'est installer les composants de base fournis dans Windows 10.
Pour ce faire, ouvrez le panneau Ajout et Suppression de Programmes (clic droit sur le menu start > run (ou la touche Windows + R) > appwiz.cpl > ok) Cliquez en haut à gauche sur "Activer ou désactiver des fonctionnalités Windows" :


Dans la fenêtre qui s'ouvre, cochez les 4 composants suivants :
- Hyper-V
- Virtual Machine Platform
- Windows Sandbox
- Windows Subsystem for Linux




Une fois que c'est bon, cliquez sur OK et redémarrez Windows. Les nouveaux composants se déploieront au reboot.

Vous pouvez aussi activer tout ce beau monde avec Powershell (en tant qu'admin):
Code:
Enable-WindowsOptionalFeature -Online -FeatureName Microsoft-Hyper-V -All
Enable-WindowsOptionalFeature -Online -FeatureName VirtualMachinePlatform -All
Enable-WindowsOptionalFeature -Online -FeatureName Containers-DisposableClientVM -All
Enable-WindowsOptionalFeature -Online -FeatureName Microsoft-Windows-Subsystem-Linux -All


Etape 2 : Installer une distribution Linux sur Windows
Ici on va installer Debian, ça nous permettra à la fois d'avoir un système Windows et Linux disponible sur notre machine. Ce sera super utile pour la suite (faire tourner des containers Docker par exemple).

Définir WSL 2 comme version par défaut
La première chose à faire, c'est définir la version de Windows Subsystem qu'on souhaite utiliser. Ici, ce sera la version 2. Dans un command prompt (en tant qu'admin), exécutez ceci :
Code:
wsl --set-default-version 2


Installer le subsystem Linux
Pour ce faire, allez dans le Microsoft Store (ouaip, j'ai pas trouvé de meilleure solution pour le moment pour me passer du store :/). En haut à droite, cherchez "Debian" (ou tout autre distribution Linux qui vous intéresse) et sélectionnez Debian :


Une fois dans la page de Debian, cliquez sur "Get" (en français ça doit être autre chose). Microsoft va vous demander de vous authentifier avec un compte Microsoft, ignorez tout ça. Les messages donnent l'impression qu'en faisant ça vous allez tout annuler. Stressez pas, il n'en est rien. Une fois que c'est bon, vous pouvez cliquer sur Installer.

Vérifier l'installation
Une fois que le subsystem est installé, ouvrez un command prompt et tappez :
Code:
wsl -l -v


Vous devriez avoir comme output, quelque chose du style :
Code:
NAME                   STATE           VERSION
* Debian                 Running         2


Premier démarrage de Debian
Dans le terminal Windows, tapez "wsl". Comme vous disposez d'une seule distribution Linux d'installée, elle sera automatiquement sélectionnée par défaut. Debian va vous demander 2 - 3 petites choses (nom de compte, mot de passe, etc). Personnellement, je choisi toujours le nom de la distribution comme nom d'utilisateur, ça me permet de ne pas me tromper quand je suis dans un prompt WSL : debian@Dysnome-Workstation $

Une fois que c'est bon, vous avez le prompt WSL activé. Vous êtes officiellement en train d'utiliser une véritable distribution Linux, directement sur Windows :)

Quelques petits checks au passage :
Code:
$ echo $WSL_DISTRO_NAME
Debian

-> Je suis bien dans une WSL Debian

Code:
$ cat /etc/debian_version
10.6

-> Je suis bien avec la dernière version de Debian 10

Code:
$ uname -a
Linux Dysnome-Workstation 4.19.128-microsoft-standard #1 SMP Tue Jun 23 12:58:10 UTC 2020 x86_64 GNU/Linux

-> toutes les infos du Kernel

Customiser le shell WSL
Par défaut, le prompt de base de Debian est pas fifou je trouve. Au lieu de bash, je préfère utiliser zsh (qui est un shell bien plus évolué avec pas mal de features intéressantes). Bien entendu, vous pouvez rester avec le shell par défaut (bash), ça ne changera rien pour la suite.

Installer zsh
Dans bash (le prompt WSL Debian) :
Code:
sudo apt update && sudo apt upgrade -y
sudo apt dist-upgrade -y
sudo apt autoremove
sudo apt-get install -y zsh
sh -c "$(curl -fsSL https://raw.github.com/robbyrussell/oh-my-zsh/master/tools/install.sh)"

Acceptez la configuration par défaut.

Changer le thème de zsh
Dans mon cas, j'aime bien le thème "steeef" qui apporte tout ce dont j'ai besoin. Dans WSL, éditez ~/.zshrc et changez la variable "ZSH_THEME" par "steeef". La ligne donnera donc ceci :
Code:
ZSH_THEME="steeef"


Sauvez, quittez zsh (ou carrément WSL) et retournez dans WSL. Vous devriez avoir le nouveau shell avec le nouveau thème actif :)


Intégration WSL et Visual Studio Code
WSL est une machine virtuelle un peu spéciale. Comme il s'agit d'une VM, elle dispose donc de son propre système de fichier. Pour accéder au système de fichier de Windows (C:\, D:\, etc), il faut aller dans /mnt/c, /mnt/d, etc. Par exemple, pour accéder aux dossiers utilisateur de Windows, ça se passe dans /mnt/c/Users.

A l'inverse, accéder au système de fichier Linux depuis Windows peut sembler compliqué. Un petit tips sympa pour régler ce problème c'est d'utiliser Visual Studio Code pour gérer et éditer des fichiers. Dans WSL, tapez simplement "code ." et Visual Studio Code va s'ouvrir à l'emplacement où vous vous trouvez dans WSL. La première fois Visual Studio Code vous demandera d'installer des composants supplémentaires, faites-le, sinon ça ne fonctionnera pas :)



Etapes suivantes
Il reste encore beaucoup de choses à faire dont installer Docker, Vagrant et voir ensemble comment tout ce jolie petit monde fonctionne. Comme le post est déjà kilométrique, je vais m'arrêter ici pour cette première partie. La prochaine partie sera donc consacrée aux machines virtuelles et Windows Sandbox. Ensuite nous verrons ensemble la partie Docker et qu'est-ce qu'on peut faire avec tout ce beau monde :)

Conclusion
Nous arrivons à la fin de ce (très ?) long post. J'espère qu'il vous aura été instructif et qu'il vous aura permis de démystifier ces technos "magiques". Comme je l'ai dis en intro, y a encore beaucoup de choses à voir ensemble et la suite va être énorme !

Comme d'hab, si vous avez des questions, je me ferais un plaisir d'y répondre Clin d'oeil Google est aussi là pour vous aider à apprendre par vous-même. N'ayez pas peur d'essayer, ça ne peut qu'être bénéfique :)

Cette conclusion touche à sa fin (oui, elle fût brève, j'ai ma dose après 30h de rédaction ^^).

Je vous fait des bisous à toutes et tous ! On se retrouve prochainement pour l'épisode 4 :)

A+ Dysnome

Sources
- Dude, trust me
- https://docs.microsoft.com/en-us/virtualization/hyper-v-on-windows/reference/hyper-v-architecture
- https://www.reddit.com/r/bashonubuntuonwindows/comments/bna3hq/the_complete_diagram_of_the_wsl2_architecture_as/
- https://docs.microsoft.com/en-us/windows/wsl/compare-versions
- https://techcommunity.microsoft.com/t5/windows-kernel-internals/windows-sandbox/ba-p/301849
- https://subscription.packtpub.com/book/virtualization_and_cloud/9781784399863/1/ch01lvl1sec08/hypervisor-architecture
- https://en.wikipedia.org/wiki/Hypervisor
- J'ai pas enregistré les autres liens, sorry x)
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sphynxounet @
Agriculteur
Agriculteur

1689pts

Inscrit le: 03 décembre 2011
Age: 39
Messages: 584

Navigateur : Firefox

En ligne
Message Posté le: 06 décembre 2020 à 22:04  Lien permanent
Répondre en citant
Salut et merci pour ce (pas si long) post.

Je pense me faire un petit pc dans mon futur chez moi pour un peu superviser ce qui rentre et sort sur le réseau (mais là y a le temps).

Par contre les containers ça m'intéresse plus pour le boulot. J'ai commencé à regarder qq articles mais ce que j'ai pas encore très bien compris comment ces containers (et les applications) communiquent entre eux, échangent des des données et des fichiers.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé » Album Photos
Dysnome @
Métayer
Métayer

2757pts

Inscrit le: 29 août 2014
Messages: 610
Localisation: Luxembourg
Navigateur : n.c.

Hors ligne
Message Posté le: 07 décembre 2020 à 07:49  Lien permanent
Répondre en citant
Hello,

Très bonne question !
Les containers disposent d'un réseau privé qui peut être isolé, partagé avec d'autres containers, partagé avec le host ou bridgé vers le réseau local.

Un truc cool avec docker-compose c'est que tu peux utiliser les noms des containers aux lieux des IP (un peu comme du DNS).

Pour les fichiers ce sont des volumes qui sont utilisés.

On parlera de la sécu des containers un peu plus tard, y a pas mal de choses à découvrir :)

(Je pense que j'ai abusé sur la longueur du post, j'aurais du couper en deux pour que ça fasse pas trop "pavé")
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sphynxounet @
Agriculteur
Agriculteur

1689pts

Inscrit le: 03 décembre 2011
Age: 39
Messages: 584

Navigateur : Firefox

En ligne
Message Posté le: 08 décembre 2020 à 00:00  Lien permanent
Répondre en citant
Ok et non tkt c'est pas si long que ça y a assez de schémas pour entrecouper les zones de texte. De toute façon expliquer en 3 lignes tout ça c'est un peu compliqué.

T'as pas pensé à faire des blogs ? Car autant je suis très intéressé par tout ça, autant je suis pas sûr que cela touche beaucoup de monde sur le site. C'est dommage c'est bien expliqué et assez clair.

Sinon j'ai vu que y avait la possibilité de faire des "micro" containers sur juste une session Windows dernièrement. Si je suis motivé et que Cyberpunk me prends pas trop de temps faudrait que je fasse des tests.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé » Album Photos
Dysnome @
Métayer
Métayer

2757pts

Inscrit le: 29 août 2014
Messages: 610
Localisation: Luxembourg
Navigateur : n.c.

Hors ligne
Message Posté le: 08 décembre 2020 à 12:43  Lien permanent
Répondre en citant
Le blog va bientôt arriver, c'est dans le pipe.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mini-pouce @
Eleveur bovin
Eleveur bovin

26749pts

Inscrit le: 15 mai 2011
Messages: 9053

Navigateur : Firefox

Hors ligne
Message Posté le: 22 décembre 2020 à 09:51  Lien permanent
Répondre en citant
Petit message pour te remercier et donner de la visibilité.
Pas encore lu, mais c'est le genre de choses qui sont très intéressantes, pas forcément bien connues et qui manquent clairement de visibilité.
En plus ça m'a l'air bien réalisé et agréable à suivre. Clin d'oeil


Si j'avance, suivez-moiSi je meurs, vengez-moiSi je recule, tuez-moi
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé » Album Photos » Google Map
Dysnome @
Métayer
Métayer

2757pts

Inscrit le: 29 août 2014
Messages: 610
Localisation: Luxembourg
Navigateur : n.c.

Hors ligne
Message Posté le: 24 décembre 2020 à 07:59  Lien permanent
Répondre en citant
Merci :)

Après réflexion, j'ai clairement abusé sur la longueur de ce post, ça rend la chose indigeste malgré l'accessibilité facile du texte.

Le prochain post sera plus court :)

RDV début 2021 !
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
warlife @
Fermier
Fermier

5069pts

Inscrit le: 08 février 2008
Age: 40
Messages: 721

Navigateur : n.c.

Hors ligne
Message Posté le: 24 décembre 2020 à 09:06  Lien permanent
Répondre en citant
salut salut

je découvre ce post et franchement je ne le trouve pas indigeste du tout et clairement très intéressant.

merci pour ce partage de connaissance Très content

j'ai récup une machine avec un X4 945 ou 955 et je vais m'amuser avec cette machine je pense.

hâte d'avoir la suite et encore merci :)
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mick996 @
Cultivateur
Cultivateur

1200pts

Inscrit le: 12 avril 2018
Messages: 833
Localisation: Brest
Navigateur : Firefox

Hors ligne
Message Posté le: 24 décembre 2020 à 11:34  Lien permanent
Répondre en citant
Je l'avais raté également celui la, juste WOW c'est un peu abstrait pour moi encore mais quand je pourrai bricoler sur une machine et suivre pas à pas tout ça ce sera hyper instructif Clin d'oeil
Et vivement la suite


"Because I was inverted"
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Dysnome @
Métayer
Métayer

2757pts

Inscrit le: 29 août 2014
Messages: 610
Localisation: Luxembourg
Navigateur : n.c.

Hors ligne
Message Posté le: 24 décembre 2020 à 14:01  Lien permanent
Répondre en citant
Mick996 a écrit:
Je l'avais raté également celui la


Hello,

Oui je vais discuter avec les modos pour éventuellement sticker les posts ou carrément faire une section un peu plus axée système / sécurité. A voir :)
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sauter vers: 
Surveiller les réponses de ce sujet CowcotLand topic RSS feed  

Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Sujets similaires

Sujet Auteur Forum Réponses Posté le
Pas de nouveau message Live stream Twitch dédié à la Cyber Sécurité Dysnome Chaînes Youtube 21 03 mars 2021 à 14:02
Pas de nouveau message Amélioration responsive partie forum beubeu Amélioration du site 18 07 janvier 2021 à 09:55
Pas de nouveau message Episode 2 : Bien choisir un mot de passe, si facile que ça ? Dysnome OsLand 34 15 novembre 2020 à 12:27
Pas de nouveau message Episode 1 : Approchez, on parle de secure erase Dysnome OsLand 30 01 novembre 2020 à 15:51
Pas de nouveau message [Sondage] Topics sur la sécurité Dysnome Le poulailler 28 30 octobre 2020 à 23:38