EN DIRECT 2937 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test souris ROCCAT Kain 120 AIMO

Article
Rédigé par
Publié le 24 Septembre 2019
Page: 2/5

La souris, une fois prise, en main met en avant une excellente finition. C’est presque toujours le cas chez Roccat. Toutes les parties plastiques sont bénéficiés d’un moulage propre et toutes les arêtes disposent de chanfrein. Composée intégralement de plastique, elle présente bien. Roccat aura, à notre avis, aller jusqu’au bout et l’encart qui accueille la molette et le bouton des DPI aurait pu être en alu plutôt qu’en plastinium brossé. Cela dit, au final, elle respire le sérieux et la solidité, un bon point.

La coque propose une courbure douce vers l’arrière. Nous y retrouvons aussi le classique logo translucide. Cette coque forme un seul tenant avec les parties latérales. Un perçage à gauche laisse les boutons s’intégrer. Ils sont assez massifs, et ornés d’un liséré en relief. L’effet coque est assez notable, au final. Les clics sont séparés de la coque à l’aide de lignes assez droites. Ils sont plutôt rectangulaires, celui de gauche est marqué du nom de la marque. L’espace, large, entre les deux clics est occupé par une partie plastique imitation alu brossé. Il reçoit un bouton caoutchouc pour les DPI et une molette. Les parties latérales sont plates et en plastique lisse. La taille de la souris se resserre et il n’y pas d’autre élément ergonomique à relever. La face avant accueille le départ du câble, tressé que Roccat annonce comme 35% plus flexible. La maille est bien plus serrée que sur notre Kone. Sous la souris, un autocollant vient entourer le capteur et deux larges patins sont placés sur l’avant et sur l’arrière.

Au niveau technique, la Kain reçoit un capteur Owl-Eye de 16000 DPI. Il annonce 50 G d’accélération et 400 ips, cela le rapproche très fortement d’un 3389 de Pixart, excepté sur les ips – il en manque 50. Elle embarque une puce mémoire de 512 Ko une ARM Cortex M0 48 Mhz pour gérer le rétroéclairage et les macros. Le polling rate se réglera au maximum à 1000 Hz. En outre, qui dit AIMO, dit RGB. Elle s’appuiera donc sur Swarm. Au niveau des dimensions, la Kain annonce 124 X 65 X 43 mm pour un poids de 89 grammes, vérifié à 89 grammes.

Partagez :





Concours