EN DIRECT 1390 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Portable Gamer AORUS X9 DT

Article
C'est du lourd
Rédigé par
Publié le 12 Septembre 2018
Page: 4/7

Et le stockage dans tout ça ? Voyons voir ce que donnent le SSD de 1To et le disque dur de la même capacité.

Sous Crystal Disk Mark, le SSD, un Transcend en NVMe, s'en sort plutôt bien et propose de bons débits en lecture et écriture séquentielles. Les petits fichiers sont, comme toujours, à la traine, mais le SSD gère bien. Les choses sont légèrement différentes avec HD Tune, où le SSD ne brille pas par ses performances, loin de là...

Le disque dur, en provenance de chez Hitachi, reste dans la moyenne haute du 2.5" en 1To. Bonne surprise, il est silencieux, ce qui en fait le complément idéal pour stocker les captures de nos #TOP1 !

Le parcours du combattant se termine forcément par un passage obligatoire sur le grill, même si nous en avons eu un bref aperçu. Furmark est lancé en Preset FHD et nous cliquons sur START. Petit rappel, la pièce où nous sommes est climatisée à 24°C. Avant de commencer à faire chauffer la bête, voyons voir comment elle respire.

Cette dernière ne se laisse pas découvrir si facilement, nous avons retiré plus d’une quinzaine de vis pour enfin voir les entrailles de notre AORUS. Nous apercevons 8 caloducs qui ont la difficile tâche de maintenir au frais notre X9 ; on note la possibilité d’upgrader la RAM, ou même de changer le disque dur classique. L’intérieur est sombre et bien aéré, mais est-ce suffisant ?

« Burn Baby Burn » Voilà comment résumer cette partie du test. Même si le système de ventilation semble pouvoir refroidir les ardeurs de notre phœnix, nous pensions tenir notre exemplaire à une température descente. Malheureusement les rêves n’existent pas, et ce fut chaud...

En mode performance avec la ventilation à 100%, PC sur secteur, le CPU est maintenu sous la barre de 85°C et le GPU en dessous du CPU avec 83°C. Pour arriver à ces températures, notre phœnix respire telle une tempête ardente. Le bruit de la ventilation est vraiment présent et même avec les haut parleurs nous pouvons entendre l'AORUS combattre pour éviter le coup de chaud.