EN DIRECT 2222 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Casque VR Oculus Rift

Article
Rédigé par
Publié le 11 Juillet 2018
Page: 7/9

Enfin nous Arrivons dans le vif du sujet ! Jouer ! Et bien non, il vous faut d’abord vous familiariser avec l’interface. Nous avons plusieurs environnements au choix, mais tous des endroits calmes et paisible. Avec feux de cheminé et piscine. Cela fait rêver. Un panneau assez grand affiche la bibliothèque. Ainsi, vous pourrez choisir vos contenus. Film, jeu, contenu éducatif, démo… Tout y est. L’ensemble de l’interface virtuelle est bien pensé et très intuitif. Il ne faudra pas longtemps pour la prendre en main et commencer à jouer. Les contenus peuvent être triés suivant notation, type, et même confort d’utilisation. Seule la catégorie gratuite n’est disponible sur PC, et il faudra fouiller dans le store VR pour trouver ce contenu. Pour chacune des APP sélectionnées, il y aura plusieurs infos, notamment la manette dons vous aurez besoin, mais aussi la position idéale pour jouer (debout, assis) mais aussi le niveau de confort.

Beaucoup de choix donc. Entre jeu Horreur et spectacle du Cirque du Soleil, il fallait nous décider. Nous avons commencé par quelque chose d’intense : un simulateur de montagne russe : et effectivement c’est impressionnant. L’illusion est là malgré la résolution. Mais très vite, la nausée arrive, et la position debout est à proscrire pour ce jeu. Finalement nous testons un jeu compris dans le bundle : Lucky Tales, un jeu a le troisième vue, qui ressemble à Super Mario. L’immersion est totale, et le confort très bien géré, aucune sensation de vertige et de nausée. Et finalement la vue a la troisième personne n’est pas si dérangeante que ça pour la VR. S’en suit tout une série d’app, telles des vidéos interactives de Ghost in The Shell, des démos de jeux toutes plus ou moins nauséeuses. Ils sembleraient que la faute n’incombe pas au casque mais du développement du jeu en lui-même. Il conviendra donc de choisir votre contenu en fonction de vos tripes. Cependant, certains jeux utilisent cette sensation pour rendre encore plus immersive l’expérience. Home par exemple nous projette dans la station Mir en temps qu’astronaute, et bien sûr une sortie dans l’espace était obligatoire. Et Finalement l’accident arrive. L’immersion est totale entre beauté de l’image et les sensations fortes (qui ne durent pas).

Enfin, notre choix s’arrête sur un jeu en particulier, car il montre bien tout le potentiel de la VR : Eccho Arena, un jeu de frisbee et boxe en état de pesanteur. Le jeu ne donne que peu la nausée et utilise toutes les fonctions de la VR : prendre des objets, lancer, se battre aussi, déplacement en 3D. Mais aussi jeu en ligne, avec toutes les options qu’il faut. Et c’est à ce moment que nous nous apercevons que le casque a aussi un micro. La 3D est très prononcée. Et la gestion des mouvements très bien gérée, même sur les parties du corps sans capteur (le mouvement des bras en fonction de la position des mains par exemple) et c’est une réussite totale. Il nous fallait aussi tester un gros titre, et c’est avec Skyrim VR que nous finissons nos premiers heures de VR. Le jeu est fidèle a lui-même. Skyrim en somme. Mais le déplacement standard donne réellement la nausée. Il nous faut donc utiliser des déplacements instantanés laissant perdre tout le charme au jeu, les combats deviennent vite compliqués dans ce mode. Pour Skyrim, il vous faudra installer Steam VR. Mais nous nous arrêtons pas là-dessus avant que le test ne se transforme en critique de contenu de l’Oculus.

Pour les plus curieux, il existe des logiciels visant à adapter des jeux FPS en VR, la communauté propose pas mal de réglage pour les jeux non adapté. Vous pourrez donc vous essayer a Portal 2 ou même No Man’s Sky (Nous nommons VIREIO qui est gratuit mais difficile de d’installation et VORPX payant mais offrant des réglages auto pour 150 jeu environ).

Partagez :